jeudi 24 janvier 2008

L'excursion de la journée Au Roy Merlin*. Et vos envies prennent vie. Du coté de chez vous ...



Ce midi je suis allée au temple de l'homme bricoleur du dimanche, ou celui qui veut le faire croire, j'ai nommé Leroy Merlin.

Parce que c'est pas le tout de "dépapiéter" (ouais, j'invente des mots ça me fait plaisir), faut aussi penser à ce qui va être mis sur les murs après.

Déjà, commme je vais avoir de grosses dépenses, ben j'ai pris la carte verte MAISON, tu vois celle où tu accumules des points et au bout de 1000 points tu as une journnée à 10% de réduc.
Tu vois ? Non ? T'as pas la carte verte MAISON ?!?
Espèce de locataire va ...

Bref, une fois la carte filigrammée à mon nom (la 12ème carte, après La Fnac, Yves Rocher, Body Shop, Jardiland, Botanic, Etam, BP ... ) ben je me suis aller à la quête non pas du Graal ça c'est pas drôle mais du papier abrasif, plus communément connu sous le nom papier de verre.

Vu qu'il y en a du gros, du moyen, du fin et de l'extra-fin, j'avais l'impression d'être en train de choisir la semoule pour le couscous.

Au bout de 10 mins que j'ai trouvé ça chiant à choisir parce que j'y connais rien (si si, relis bien, c'est français), ben je me suis dirigée vers le 1er type portant l'uniforme des lieux pour lui faire part de mon ignorance.

Dans son immence bonté, le Seigneur avait mis là sur ma route le gars qui s'occupe aussi des peintures.

Allélouhia !!!

Au bout de 20 mins d'explications de papier abrasif que c'est mieux de le prendre comme ci, de mesurage des murs et de questionnage sur la texture / les couleurs / la qualité / les rouleaux / les pinceaux / les sous-couches / les vernis ... ben je lui ai dit que je reviendrai le voir plus tard, quand j'aurais enduit mes murs et que j'en saurais plus sur leur aspect final.

Parce que faut pas croire, on fait pas ce qu'on veut même chez soi ! Non Madame ! Ce sont les murs qui décident ce qu'on va leur mettre sur le dos. Oui Madame.

Ce WE je devrais être fixée sur cet insoutenable dilemme : crépis d'intérieur cache bobo ou peinture je-peux-tout-me-permettre.

En tout cas ce que je sais déjà, c'est que Lancelot y veut sa chambre jaune poussin, et Clovis il l'a veut Clémentine.

On n'est pas rendu .... **

* C'est parce que ma mère elle a mis du temps à comprendre que Leroy Merlin c'était son nom entier, et pas Le Roy Merlin avec Le, article défini, et que pour le coup la contraction A - Le qui donne AU (exemple: je vais à les cabinets ... non, je vais AUX cabinets), ben elle n'avait pas lieu d'être.
J'me moque pas, j'explique.

** Expression du moment que je sors à toute les sauces, j'a-dore ! Pour ceux qui comprennent pas ou qui habitent en RP, ça veut dire "On n'est pas sorti de l'auberge".

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Vert, jaune poussin, clémentine... Elle va ressembler à la maison des Simpson ta barraque !!!

Georges a dit…

Bon bin ç'a faisait longtemps qu'j'avais pas dit grand chose.
Salut, Oh Pâle. Les sens, ç'a va (r'garde d'anciens comm' et tu comprendras !)

Ch'suis d'accord avec "anonyme", Marge. Sauf, qu'maintenant, j'sais à quoi qu'y sert mon larbin le dimanche PM (Post-Méridiem c'est pour ton vocabulaire). Faut qu'tu m'dises comment tu fais. J'voudrais la recette pour l'faire bosser à la maison .... et me dis pas que c'est avec une éponge en bataille. où l'inverse, j'sais p'us.