mardi 6 mai 2008

12 ans. L'âge ingrat continue

Aujourd'hui c'est la photo de classe de Lancelot.
Et Lancelot, c'est un mec. Un vrai.
Il a voulu se faire beau pour l'occasion.
Un vrai mec je te dis.

Il rentre dans le drwessin' (avec l'accent), et revient vers moi en trombe, les poings sur les hanches:
- L'est où ma chemise ?!?
- (moi, à moitié endormie même si ça fait 35 mins que je suis debout) Heiiiiiiiin ? (tu as vu les ch'tis ? Ben voilà)
- L'est où ma chemise blanche ?!?
- Propre. Mais au repassage.
- Je la veux. Maintenant.
- Pardon ?
- Oui. Je la veux pour la photo de classe. (tu noteras le point à la fin de chacun de ces phrases. C'est pour que tu comprennes qu'il parle sur un ton décidé, le merdeux)
- Pas pochible (désolée, je me lave les dents), elle est au repachage
- Je m'en fous. Tu me la repasse maintenant. Je veux porter ça et rien d'autre.
- Oui. Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu ... :o)))) <------- sourire satisfait de moi qui me dit "Mon pauvre bichounet, tu peux toujours courir"
- NON MAIS ÇA FAIT DES MOIS QU'ELLE EST AU REPASSAGE MA CHEMISE BLANCHE ! Et aujourd'hui je VEUX la mettre ! Je vais quand même pas mettre un tee-shirt ?!? (Mon dieu non ! Quel horreur !)
- DEJA TU ME PARLES SUR UN AUTRE TON SINON JE T'EN COLLE UNE ! Ta chemise tu l'as mise récement et je viens de la laver, donc elle est au repassage et tu ne PEUX pas la porter aujourd'hui. Point.
- Tant pis. Donne la moi. Je vais la mettre froissée. Donne la moi.
- Alors maintenant tu arrêtes de me casser les pieds avec ta chemise, non je ne te la donnerai pas tu n'avais qu'à y penser hier soir. Maintenant tu t'habilles comme tu veux et tu me laisses tranquille avec ça. (Non mais. C'est qui le chef ici ?)

Lancelot trouve une autre chemise, jolie aussi, à carreaux bleus, qu'il mis.

10 mins après, il était toujours en train de bougonner qu'il était trop moche comme ça, que toute la terre voire l'univers entier aller se moquer de lui, qu'il voulait mettre sa chemise blanche ...

Que le premier mec qui me dit que les filles sont casse-couilles me jète le premier fer à repasser, et il se fera recevoir.

Pis d'abord, c'est marqué où que les hommes et les femmes sont fait pour vivre ensemble, hein ? Je veux le nom ou le numéro de la constitution où c'est écrit.
Maintenant.

3 commentaires:

snake a dit…

Sans déconner très vraiment ignoble avec tes gosses...
Ca te coutait quoi de repasser une chemise, 5mns, euh non si c'est toi, 25mns...
C'est un super souvenir pour lui, pis dans 30 ans, quand il y aura un imbécile qui voudra réunir toute sa classe, il oubliera d'appeler le gosse qui a une chemise à carreau moche. Y en a qui font des photos de mode, et qui ne laisse pas leurs gamins s'habiller classe pour une photo que des filles mettront sur leur frigo, et qui les verront à chaque fois qu'elles prendront un yaourt...

Opale a dit…

Ho là là comment tu me culpabilises toi !
Rmarque tu sais ce que c'est les parents qui laissent à l'abandon leurs enfants ... tu as du avoir une enfance si difficile .... et ça se ressent toujours une fois adulte ... si c'est pas triste ...

Luciole en couleurs a dit…

Pis d'abord, c'est marqué où qu'il ne pouvait pas se la repasser tout seul, sa chemise ? Il n'a qu'à apprendre. Non mais oh...