lundi 10 septembre 2007

Comment bien se cailler, rien vendre mais trop se marrer un dimanche de Septembre


Hier comme tu le sais c'était Brocante to Planf. (pour ne pas nommer le village) on 42 department.

Enfin, y'a Brocante et Vide-grenier of course, et là c'était un vide-ordure en fait.
Alors ok y'avais un nanonième de trucs biens dont je te parlerai (vite) après vu que ce s'ra rapidement vu, mais d'abord les mauvais points, parce que tu apprendras que c'est toujours mieux de finir par le positif. Quand y'en a.

On a décidé de faire ça avec ma cop's Na. pour se payer nos vacances.
Te marre pas stp, on y croyait (un peu) nous !

Les moins:
Déjà la météo.
A Planf. y' un micro climat que même je suis sûre que le trip suprême des habitant de ce mini-village c'est de partir en vacances en Novembre en Bretagne pour aller chercher le beau-temps là-bas. T'imagines même pas, on a tous l'impression d'être gros là-bas, ou d'avoir des goûts de chiotte pour s'habiller tellement on met de couches de fringues sur soi.

Alors forcément ça rend les gens pas très conviviaux parce que tout le monde se souffle dans les mains et est racroquevillé sur soi même. Exit les grandes embrassades et autres rapprochement physique entre les êtres.
T'aura compris, c'est pas là-bas que ma copine Na. elle va trouver un compagnon pour aller au Burning-Man.
Je t'avais pas dit ? Bon, ma copine depuis qu'elle a vu le reportage sur cette grande fête sympatique et pas prise de tête pour trois sous mais pas donné quand même, ben elle veut y aller. Mais pas toute seule sinon c'est moins drôle, alors elle se cherche un/une mais un de préférence camarade de jeu.

Bref, on était installée contre un mur dans une petite allée, on aurait préférée sur la "grande" place du village, au moins pour faire l'animation parce qu'on n'a pas arrêter de déconner, à défaut de vendre nos merdouilles.
Parce que là pour le coup, on avait un max de fringues, même pas abimées mais qu'on peut plus voir en peinture, à vendre, des shoes et les gosses des jeux et des livres. Dans le lot y'avais un blouson et des bottes à Na. trop bien, mais à moi ben rien de trop bien.

Sans dec, la populasse du vide-grenier qui s'est baladé là hier, c'est uniquement les gens du village ou leur famille ou amis qui étaient invités à boire le thé chez eux ce jour là, c'est obliged.
Et les exposants là pour le coup z'ont vidés leur grenier en vrai: c'était quasi que des trucs vieux, rouillés, qui servent à rien ou à faire un cadeau à quelqu'un que t'aime pas, parce que même à 1 euros t'achètes pas un panier en osier moisi auquel il manque les anses, tu vois l'style ?
Il devrait y avoir un contrôle à l'entrée quand t'arrives, avec un immense compacteur et y'aurait des trieurs, des gens de goûts qui triraient tu vois, moi par exemple, et qui jeteraient les trucs pourris sans dec on n'est pas des clodos.

Bref, nos tee-shirts Promod et petites robes Kookaî à Pl. ça a pas fait fureur du tout, les gens ils voulaient juste nous acheter ce qu'on vendait pas. Sont pas cons j'te jure ?!
Genre la trotinette de Clovis, les bonhommes de Léopold (le fils de Na.), le sac de Lancelot, mes paniers en osier qui me servaient de présentation ( à 40 € les 5 paniers trop jolis merde, épikoi ?), le manteau de Clovis, et même la demie de vin blanc qu'on avait prévu pour se remonter le moral de ce bide interplanétaire ben on a voulu nous l'acheter, ty crois toi ?
Ça prouve n'empêche qu'on a bon goût tu m'diras.

Na. elle a réussi à vendre ses bottes nickelles tout en cuir à une ado, au moins ça faisait plaisir à voir. Mais pas le blouson en cuir de Léopold.

Les gens y sont pas gênés en plus, je vendais des tennis, une Nike et une Adidas taille 36,5 que quand les mômes y passent d'une taille à l'autre z'ont même pas le temps de les abimer vu que leur pieds prennent 2 tailles en 3 mois de temps, ben j'les vendais 3 € chacune, le mec il arrive y'm'dit "2 z'iros les deux pires" !
Non mais il plaisante lui ! Il a négocié 15 mins, j'ai juste cédé à 4 € les deux mais stop là c'est bon, il voulait pas que je lui file et boire un coup de vin blanc avec nous non plus ?
En plus ce mal élevé il me demande de les lui garder, moi trop sympa t'm'connais je dis "Ok tu les poses là-bas près de Lancelot" (eux y tutoient tout le,monde, j'vais m'gêner !), et puis 5 mins après t'as Lancelot qui vient vers moi qui m'dit "Maman, ça me fait chier de lui garder ses affaires à lui ... je voudrais aller faire un tour." Le mec il lui avait laissé carrément son Caddie et ses affaitres en lui disant de le surveiller !
J'ai répondu "Vas-y mon chéri, va te balader, on s'en fout de ses trucs à lui, l'avait qu'à pas les laissé là."
Putain sont sans gêne les gens.
Résultat de la journée: On a vraiment presque rien vendu, on est reparti avec tout notre matos, on a même cherché la meilleure façon de s'en débarrasser et de partir en courant le soir, pour rentrer à vide.
Et en plus on s'est grave caillé.

Les positifs (ouais, y'en a):
Je suis moi même allée me promener parce que j'avais mal au cul d'être assise par terre sur ma couverture Tarzan, nos voitures elles étaient tellement blindées qu'on n'avait plus de place pour les chaises pliantes, et pour me faire une joie d'observer les stands des autres et de me réjouir ne pas avoir de trucs si pourris chez moi en fait, et en revenant, Na. me dis toute contente :"J'ai rien vendu mais tu vois pas un truc en plus ? .... Cherche bien ..."
Alors d'une part on a (presque) rien vendu, mais parcontre on avait des trucs en plus !
Elle est trop forte ma copine moi je l'adore.
Elle s'est acheté un super sac à dos pour son voyage au Burning Man.
A défaut d'y aller, elle sera au moins équipée.
Et au pire, on retournera à St Victor sur Loire.
Avec le sac à dos.
Et la couverture Tarzan.

Moi je me suis trouvée des rollers (avec les 4 roulettes pas alignées), un sac, un Christ tout blanc trop joli, et aussi des magnifiques bottes de motards marrons toutes neuves que j'aurais pas besoin de dépenser 100 € pour me les acheter dans une boutique.
Quelques fringues, deux en fait, à 1 € pièces. La ruine.
Les gosses se sont trouvés pleins de trucs aussi.

Et puis Na. a fait une b.a : on rembalait quand une jeune femme , style Peace and Love mais surtout love parcce qu'elle avait un bébé dans les bras, arrive devant nous, pieds nus, et nous dit "Z'auriez pas des chaussures en 36-37 ? J'ai cassé mes tongs en fait ...".
Na. en avait encore plusieurs paires de pompes, moi c'était plus du 37-38, alors elle lui en propose une et puis d'un élan de générosité grand Seigneur elle lui dit "Allez ! C'est cadeau !".
Elle était bien contente la fille. Nous aussi, une paire de moins à ramener.
Et puis un instant après on a regretté de pas lui avoir dit qu'il nous restait uniquement les chaussures rouges de ski de Na en 36-37, ça aurait mieux débarrasser. On est longue à la réflexion parfois, quel dommage.

On est reparti à plein, sans le sou, le bon plan quoi.
On a décidé d'en faire une dernière avant l'hiver avant de tout jeter, mais une vraie Brocante cette fois, pas une décharge-party, on n'est pas des pauvres nous. Enfin là pour le coup, si.
Et dans une vraie ville aussi.
Sinon on pourra pas partir en vacances.
Trop horrible.

2 commentaires:

lulu a dit…

j'vois que ton dimanche s'est bien passé....eh ben moi j'suis allée à Grenoble pour plusieurs jours!!!!C'etait pas mal....Bon le temps me rattrape, a plus tard Opale
Lulu (lucette pour ceux qui me connaissent!!!)

Opale a dit…

Lulu ... comme je suis contente de te lire, je sais que tu es l'une des plus fervente fan de moi même et ça me fait très plaisir
Bises à toi et à Georges ... :o)