vendredi 17 octobre 2008

... de Monsieur Seguin


Salut les fermiers, come vai ? (Je suis polyglote, tu savais pas ?)

Le ridicule ne tue pas il parait….. mais il donne juste envie d’aller rejoindre Florent là-bas en Patagonie. C'est joli en plus la Patagonie il parait.

Bon, ne nous égarons pas, je t'explique.

Hier, un client de l’étude notariale où je bosse, que je nommerais SD, vient comme quasi chaque jour apporter des docs car il est dans l’élaboration et la revente d’une copro(priété).
Donc, entre le géomètre, la banque et le notaire, le gars ne fait que courir partout.
Pour situer le type, il a la bonne quarantaine, le mec pas mal j’avoue mais sans être mon genre, en supposant que j’ai un genre, et marié 3 fois.

Il me donne donc les documents pour son dossier et me dit « Si vous croisez une chèvre dans un champs manger de l’herbe, c’est moi ! »




Pour les ânes qui comprennent rien et pour Brian* aussi, ça voulait dire « Je deviens chèvre »



Et moi, de lui répondre, spontanée comme je suis, « Ben oui, d’ailleurs si vous voulez vous pourrez venir brouter mon gazon (et me rendant compte du sous-entendu légèrement connoté que je viens de lâcher) … QUAND J’AURAIS UN JARDIN BIEN ENTENDU !!! »



Gros silence



Là je suis seule au monde





Trop tard, la boulette.



Je suis passée par toutes les couleurs du nuancier de Dulux Valentine, lui n’était pas mieux.

Il est vite parti. Il semblait tout bizarre le gars.

5 mins plus tard le revoilà, en bafouillant « Vous m’avez troublé …. Heu …. J’en ai oublié de vous donner ces papiers ….. Heu ... Au revoir Charmante Demoiselle …. ».



Et il est reparti. Pour de bon.

Je ne sais trop quoi déduire de cette histoire :
Petit 1/ Après 40 ans le cuni n’existe plus, il est tout frustré le pauvre homme
Petit 2 / SD porte un pace-maker
Petit 3 / SD est herbivore et l’idée d’avoir un jardin pour lui tout seul l’a tout émoustillé
Petit 4/ J’espère qu’il a bien vu que je m’étais verbalement égarée sinon... si ça embauche dans ton entreprise, je prends.

Petit 5/ Heu, là j'ai plus d'idée



Bientôt je t'expliquerai comment Lancelot a repris avec brio son abonnement 2008-2009 chez le Doc en se faisant une déchirure lombaires. Cette année, il innove.




*Pour ceux que ça interpelle, Brian c’est cet abruti de gamin qui depuis 20 ans est « In the kitchen » dans tous les livres d’anglais de 6ème-5ème. Il sait pas qu'il y a d'autres pièces in his home. L'est trop con ce Brian.
Brian c’est un peu notre Régis anglais. En pire quand même.

7 commentaires:

ADN7 a dit…

D'où l'intérêt de tourner 7 fois la langue dans... sa bouche avant de dire une bêtise aussi grosse que soi.

Anonyme a dit…

putain ça craint, ça craint !

C'est génial.

J'aurais pu faire la même bourde.

Faut que je te raconte la fois où je me curais le nez tranquille dans ma voiture et où, au moment de lâcher ma prise par la fenêtre, c'est allé se coller sur la voiture de l'automobiliste à côté, qui avait tout vu et qui se foutait de moi bien grassement. Ze moment de solitude. Moralité : ne jamais se sentir isolée dans sa voiture, surtout quand il y a des bouchons.
Gros bisous (et désolée mais j'ai trop honte alors je signe anonyme aujourd'hui !).

Opale a dit…

Moi je suis nature, je parle comme je pense, alors parfois c'est horrible !
Et Dis la crotte de nez, je suis pliée de cete histoire !!! lol
J'ai déjà remarqué le nombre gens qui se cure le nez en bagnole c'est hallucinant, en général ça fini en petite boulette expédiée entre le pouce et l'index et ça attérit on ne sait où ...
Ha trop lol !!!

Luciole en couleurs a dit…

Oups. Le genre de phrases dont on regrette de n'avoir pas su les retenir.

Penser à vérifier que le mec ne t'a pas fait une réputation au bureau avec cette proposition indécente.

Anonyme a dit…

Merci, j'ai pleuré de rire.... et là, si je ferme les yeux, je vois les visages qui se décomposent petit à petit...
PAT

Opale a dit…

Oui c'est tout à fait ça, les visagent se sont décomposés ... quand j'y repense, merde alors, s'il faut que je fasse gaffe à chaque parole que je dis, on n'est pas rendu ...
(Expression stéphanoise)

Opale a dit…

visages avec un S, désolée